Moyens bénévoles en danger !

 

Le président de la CMCAS,
Cyril Dhaussy

Les employeurs veulent  asphyxier nos Activités sociales !

Cher(e) bénéficiaire,

Il est de mon devoir de vous informer que les moyens bénévoles font l’objet d’une négociation avec les employeurs dans la continuité de celle ayant porté sur la réécriture de l’article 25. La dernière Commission Paritaire de Branche (CPB) s’est tenue le 19 octobre et se voulait décisive de la part des employeurs. Les moyens qui y sont remis en question portent sur plusieurs thèmes :

Les heures de détachement, qui seraient à minima divisées par deux, concernent directement :

  • Les administrateurs, qui œuvrent au fonctionnement et à la gestion de votre CMCAS.
  • vos interlocuteurs de proximité que sont les correspondants et présidents de SLVies. Lien essentiel entre les bénéficiaires et la CMCAS, ils sont un soutien de la solidarité et aussi créateurs d’activités.
  • Les membres de commissions, qui participent à la création d’activités sur le périmètre de la CMCAS (voyages, activités de loisirs, culturelles, santé et solidarité…)

Les heures de détachement resteraient soumises aux contraintes de service sans garantie de faciliter l’engagement et l’investissement des agents dans les activités sociales pour :

  • Les convoyeurs : ils assurent les transferts d’enfants pour les séjours jeunes (de 4 à 15 ans)
  • L’encadrement sur nos centres de vacances (responsable adjoint et principaux, par et pour de proximité)
  • Les préparations d’évènements ponctuels (fête de CMCAS, arbre de Noël, festival…)
  • La participation à l’AG de la CMCAS des délégués de liste.

Les moyens immobiliers :

Aujourd’hui, les CMCAS bénéficient de moyens immobiliers (siège de la CMCAS) dont les loyers sont écrêtés par les employeurs, permettant ainsi aux CMCAS de ne pas engager des dépenses démesurées pour se loger. Le projet des employeurs vise à diminuer drastiquement les surfaces attribuées, avec une volonté non cachée de sortir les activités sociales des sites de travail des électriciens et gaziers. Les conséquences humaines et budgétaires de telles intentions impacteraient fortement les moyens financiers des CMCAS et compromettraient  le portage et la promotion de l’offre des activités sociales (vacances adultes et colos, la santé, les assurances, l’action sanitaire et sociale…) et nos actions de proximité (la santé, le sport,  les loisirs…).

Les tarifs particuliers :

Les tarifs particuliers dont nous bénéficions pour l’alimentation en énergie des différents sites des activités sociales ne sont pas évoqués dans l’accord de branche sur les moyens bénévoles, or, ils en font pourtant bien partie. Le silence des employeurs sur ce sujet n’est pas rassurant, sachant que de nombreux sites des IEG sont déjà alimentés par des fournisseurs non historiques. Ce point doit faire l’objet d’une attention particulière !

Les Activités Sociales sont le socle qui permet encore de garder un lien entre les agents des différentes entreprises et un lien intergénérationnel :

C’est au regard de l’ensemble de ces enjeux, devant l’imminence de la prochaine Commission Paritaire de Branche, que les présidents des CMCAS réunis en Assemblée Générale des CMCAS, ont voté à l’unanimité (CGT, FO, CFE-CGC, CFDT) une motion portant sur les moyens bénévoles. Lors de la CPB du 19 et suite à la mobilisation du personnel partout en France à l’appel de la fédération CGT les employeurs ont accepté de recevoir une délégation d’agents puis finalement de reporter la conclusion de ces négociations cruciales. La lutte paye ! Je vous invite donc à vous mobiliser, en suivant les appels des différentes organisations syndicales signataires pour défendre nos conquis sociaux et ainsi pérenniser nos activités sociales !

 

Author: la rédaction

Share This Post On