Le Projet Santé

La santé est une richesse du point de vue humain, social et économique. Elle doit être inscrite dans les missions fondamentales de l’État. Le service public de santé a pour obligation de garantir à l’ensemble de la population, sans discrimination, l’accès à ses services.

La santé est un droit fondamental qui doit être garanti à tous.

Il est capital de mesurer que l’éducation à la santé se gagne dès le plus jeune âge. Dès les premiers jours, des actions éducatives et préventives sont indispensables pour donner aux bébés les chances optimales d’une bonne santé tout au long de sa vie.

Ces actions éducatives et préventives doivent traverser toute l’enfance et l’adolescence.

Aussi loin que l’on puisse remonter dans le temps, l’état de bonne santé est défini comme l’absence de maladie. Cette conception très restrictive, de type uniquement réparateur, prévaut encore aujourd’hui et ferme la porte à une conception plus globale qui prendrait en compte les conditions de vie et de travail de chaque individu.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la santé est «un état optimal de bien-être physique, mental et social, incluant la possibilité de conserver et développer ses capacités fonctionnelles».

L’entreprise, comme le démontrent de nombreuses études, est bien le lieu où se joue la santé de l’être humain, d’où l’importance de l’intervention des individus dans l’organisation du rapport au travail et sur la modification de leurs conditions de travail et de vie.

Ainsi, l’investissement dans la santé trouve son aboutissement dans une meilleure qualité de vie individuelle et collective.

Chez les personnes âgées, la santé est une question sensible qui est souvent liée à leur environnement, leur isolement, leurs capacités à conserver une activité physique et intellectuelle, leurs moyens pour développer une vie sociale.

La volonté de la CMCAS, en matière de Projet Santé, est de :

– Passer d’une politique de soins à une politique de santé ;

– Construire un véritable projet social, émancipateur, démocratique, participatif, progressiste, revendicatif, intégrant le lien entre garanties collectives, protection sociale, activités sociales et de santé, s’appuyant sur le concept de santé ;

– Développer une politique d’information pour donner les moyens au bénéficiaire d’être un acteur central de sa santé.